fbpx
MonDouxVide

Confessions d’un gars détruit par l’amour

blank


Je t’ai tant aimée. J’ai cru en nous envers et contre tous. Mais il faut croire que tout a une fin, même l’amour. Surtout si cet amour est à sens unique, malgré tes mots, malgré tes je t’aime… Je sais aujourd’hui que tout ça, c’était faux.

Est-ce que tu as toujours fait semblant de m’aimer? Je ne pense pas… J’ose espérer que non. Toutefois, avec le recul, je peux affirmer qu’il y a un certain temps que tu faisais semblant.

Pour moi, une relation se base sur la confiance et la fidélité. Pourtant, combien de fois ma confiance en toi a été détruite par tes mensonges? Plusieurs fois. Pourtant, combien de fois es-tu allée voir ailleurs? Plus d’une fois… J’ai pardonné… J’ai rompu une fois, j’ai pardonné, je suis revenu… puis j’ai pardonné une seconde fois, je ne suis pas parti…

La dernière fois a bel et bien été la dernière. Malgré tous tes agissements, tu as essayé de me faire passer pour celui qui était dans le tort… Désolé, ça n’a pas fonctionné. Un moment donné, il faut apprendre de ses erreurs…


Non tu n’es pas une erreur en tant que personne. Mon erreur a été d’accepter trop longtemps que tu me traites comme de la marde. Comme un con qui ne mérite pas que tu lui dises que tu ne l’aimes plus, que tu restes avec lui juste parce que ça fait longtemps qu’on est ensemble. Que tu restes avec moi le temps que tu aies moins de problèmes financiers… Moi, ta banque personnelle et même familiale… Tu m’as bien eu!

Du jour au lendemain, tu es disparue… Avec tes affaires, avec certaines de mes choses aussi… éclipsée comme une voleuse…

Tu disais m’aimer moins de 72 heures auparavant… Mais que vaut ta parole? Rien.

Menteuse, voleuse, profiteuse, manipulatrice… J’étais au courant de ce côté de ta personnalité… L’amour est aveugle…

Tu m’as détruit, mais je me suis relevé… en fait, je suis encore en train de me relever. Tranquillement, mais sûrement… Sûrement sans toi.

Ai-je été parfait dans notre relation? Assurément NON. Cependant, je ne méritais pas tout ce que tu m’as fait endurer… Les angoisses de ne pas te voir rentrer le soir, car tu décidais de découcher sans avertir… pour faire quoi? Je n’aime mieux pas le savoir; c’est du passé, c’est terminé.

Tu disais détester qu’on te traite de menteuse… tu mens comme tu respires.

Tu disais détester qu’on te traite de voleuse… tu voles.

Tu disais détester qu’on te traite de salope… tu es allée voir ailleurs combien de fois pendant qu’on était ensemble?

Tu disais détester qu’on te traite d’hypocrite… C’est quoi, prétendre m’aimer et me faire tout ça?!?!

Il y a une dernière chose que je souhaite te dire : MERCI!

Merci de m’avoir rendu plus fort en me faisant vivre toutes ces peines, toutes ces déceptions.

Merci de m’avoir montré une fois pour toute ton vrai visage; tu m’as fait réaliser que je n’étais pas fou d’avoir des doutes sur toi.

Merci d’avoir été méchante et arrogante envers moi, pour essayer de me briser. Ça m’a juste rendu plus fort.

Merci de ne plus faire partie de ma vie; je ne serai plus impliqué malgré moi dans des situations louches et discutables.

Merci d’être partie en me volant, même si tu dis le contraire, mes choses sont disparues la journée même que tu es venue vider l’appartement… Ça fait en sorte que tu as su créer une cassure nette et précise dans mes sentiments pour toi. Je t’aimais, mais tu m’as fait ça… Donc tu te foutais de moi, donc je peux en faire autant…

Merci d’avoir profité de ma générosité, de mon argent. À l’avenir je serai tellement plus prudent.

Merci d’avoir déçu ma famille et mes amis qui étaient également devenus les tiens, qui t’avaient acceptée, car ils savaient que je te faisais confiance et que je t’aimais… Ils ont connu ton côté obscur et certains se sont rendu compte que tu les avais également bernés… En effet, j’ai eu la chance d’apprendre que tu leur parlais en mal de moi aussitôt que tu en avais l’occasion, vraiment une blonde IDÉALE.

Malgré tout ça, tu m’as fait aussi du bien, j’ai connu pendant un temps dans ma vie ce qu’était l’amour… définitivement pas le vrai, mais l’amour tout de même. Merci donc pour ça.

Aujourd’hui, la pente est moins abrupte et je continue à la monter pas à pas, le sourire aux lèvres. Quelques rechutes de temps en temps, mais je continue.

J’ai décidé de te pardonner. Pas pour toi, mais pour moi… Pour ma santé mentale, voire même physique. Est-ce que ça veut dire que je veux te côtoyer? Non. Autant j’aurais tout fait pour qu’on reste ensemble à une époque, autant j’aime mieux que tu ne fasses plus partie de ma vie maintenant. Trop de choses ont été dites et faites.

Pardonner : OUI

Oublier : JAMAIS

Je nous souhaite une bonne et belle vie à chacun, du bonheur et même de l’amour.

D’ici là, sache que je pense à toi chaque fois que j’entends la chanson Praying de Kesha

Tu m’as fait connaître le mieux et le pire en amour. Maintenant passons à autre chose.

MERCI


David Adam
À propos de l'Auteur:

Mon Doux Vide: l’endroit où les bonheurs et maux de l’âme se côtoient.