Quand une personne vous manque, ça ne veut pas dire qu’elle a sa place dans votre vie.


Je pense à toi chaque jour de ma vie.

En fait j’ai pensé à toi depuis le premier jour, lorsque tu es rentré dans ma vie.

Tu es et restes si merveilleux, et magnifique,

Je voulais apprendre à te connaitre, alors j’ai pris mon temps, et doucement, lentement j’ai appris à faire ta connaissance.


J’ai appris savourer chacune de tes petites habitudes.

La façon que tu dors, comment tu éternue.

J’ai appris que tu n’étais pas une personne matinale, mais que tu ne refusais jamais un bon café le matin.

J’ai appris que tu étais bon, genre juste littéralement gentil, et bon.

Tu te soucies des gens, et tu veux qu’ils se sentent appréciés.

Et j’ai appris à quel point tu étais fantastique.

Mais ce que j’ai appris réellement, la seule chose que je suis certaine encore aujourd’hui, même si tu me manques terriblement, c’est que je sais que nous ne sommes pas fait pour être dans la vie de l’autre.

Je pourrais t’appeler, t’envoyer des TEXTOS, venir cogner à ta porte.

Mais ça ne nous rendrait pas plus compatibles.

Nous sommes l’eau et le feu.

Juste parce que tu me manques, ça ne veut pas dire que ça ferait tout marcher et fonctionner notre relation.

Je crois que tout ce que ça nous ferait, c’est nous faire mal davantage.

C’est comme si j’acceptais de me tuer petit à petit, de m’effacer, et ça, je ne serais jamais capable de l’accepter.

Je pourrais t’aimer à nouveau… te dire que j’ai besoin de toi… mais ça ne ferait qu’empirer la douleur.

Ça serait comme se faire poignarder à nouveau dans le cœur.

Autant que tu me manques, autant que je sais à quel point nous ne sommes pas fait un pour l’autre.

J’ai passé tellement de temps, j’ai tant perdu de temps à essayer, à te laisser tes chances, mais aussi courageux que tu l’as été, autant tu as été lâche, de m’aimer et de jamais avoir l’intention de rester dans ma vie.

Mais j’ai aussi essayé de séparer mes souvenirs, de toi, et la vérité c’est que j’en suis incapable.

Ça marche, quelques minutes par jour, je retrouve la paix de l’esprit, et du cœur.

J’essaie de me sevrer de toi.

J’essaie de me sauver de toi.

J’essaie de m’en sortir sans toi.

Je ne te cherche plus le matin, et je n’attends plus tes appels qui ne sont jamais venus.

Je suis passé à autre chose, j’essaie de te laisser-aller, je deviens plus forte, chaque jour, et je rêve à ce jour ou tu ne me manqueras plus…

Je crois que la douleur, la souffrance, que je ressens, maintenant, ne sont qu’une partie du processus, de passer a autre chose.

Quand on essaie d’oublier son passer, une tel relation, qui m’a laissé blessé sur le bord de la route de l’amour, ainsi, comme ça, sans l’espoir de secours, c’est toujours tellement dur, si difficile.

Tu vas peut-être vivre pour toujours dans mon cœur, ou dans une petite partie de ma tête, mais plus jamais dans ma vie.

J’ai fini d’endommager mon cœur, à coup de je t’aime.

Je pourrais essayer de te rejoindre, de te contacter, mais nous ne serions jamais assez bien l’un pour l’autre.

Avec toi j’ai assez eu, de frustration, de tristesse, d’insomnie, et de mal, qu’aujourd’hui sans toi, je suis si bien.

Mieux que n’importe quel moment ensemble.

Car aujourd’hui je suis libre, de moi-même, de ma vie, de mon cœur et mon âme.

Tu es cette relation inachevée, tu es cette relation à oublier.

Car sans toi, j’ai mal, mais avec toi je souffre, comme si rouvriraient des cicatrices, qui guérissait, juste pour le plaisir.

J’ai appris, tant de choses sur toi, que dans un monde idéal, nous serions ensemble, et nous vivrions heureux, jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Mais la vérité c’est que nous ne sommes pas dans un conte de fées.

La réalité c’est que pour moi tu es comme une drogue, que je dois me passer.

Car une fois c’est trop, et mille fois ce n’est pas assez de toi.


Avatar

Écris par Maxime Marquette

Je suis LA dose d'Amour qu'il te faut.