Confessions d’une fille trop sage


On a toujours dit de moi que j’étais très mature, sage, sage comme une image… Cette image s’est transformée en étiquette. Je ne pouvais qu’être cette parfaite petite fille sans malice, asexuée, sans opinions dérangeantes, chaste et pure… Bref, j’étais considérée comme vierge dans tous les domaines…

C’est pourtant si loin de la vérité! Si tous ceux et celles qui me classaient dans cette catégorie voyaient ce qui se passe dans ma tête, plusieurs me renieraient, m’enverraient brûler dans les flammes de l’enfer!

Il est vrai, que je n’ai jamais couché à gauche et à droite. Cela ne fait pas de moi une sainte pour autant…

Des pensées perverses, des fantasmes, des images mentales compromettantes… Pourquoi pas?! Il y a bien des choses qu’on s’empêche de faire dans la vie pour différentes raisons, bonnes ou mauvaises. Mais pourquoi s’interdire de penser, de rêver, de s’imaginer des choses qui nous rendent heureux?


Je n’ai jamais été infidèle avec mes chums. Cependant, est-ce que j’ai déjà eu des fantasmes d’être avec d’autres pendant que j’étais en couple? Bien oui, évidemment! Ne me jetez pas la pierre trop vite! Qui n’a jamais rêvé d’être avec une star, un acteur, un chanteur… De s’imaginer plus près, de l’embrasser, d’aller plus loin… Je suis certaine que je ne suis pas la seule au monde à qui c’est arrivé!

Avoir un coup de foudre pour un gars qu’on ne connaît pas… Oui je l’avoue… Un jour je regardais des clips sur Youtube et je suis tombée folle dingue amoureuse d’un beau jeune homme qui chantait comme un dieu, qui avait un charisme fou et physiquement… Wow! Oui, je me suis imaginée des scénarios avec lui… pas des scénarios chastes et purs… Savez-vous quoi? Je l’assume pleinement. Ce sont mes pensées, mes rêves, je ne fais de mal à personne!

Après tout, les gars le font aussi… Ne me dites pas qu’ils s’imaginent jouer au Monopoly avec les filles qu’ils visionnent dans des vidéos XXX ou qu’ils reluquent dans leurs revues… collantes…

Moi également, j’ai le droit de traiter les gars, les beaux gars comme des morceaux de viande… dans ma tête… Moi aussi j’ai le droit à la luxure, à mes pensées osées. J’ai le droit de vivre et d’être libre. Ma liberté d’expression personnelle, ma liberté sexuelle, ma liberté intérieure.

Donc quand vous verrez une jeune femme timide qui semble si gentille, si douce, chaste et pure, pensez à moi… Dites-vous que malgré les apparences, elle a peut-être un côté givré bien plus prononcé que l’on pourrait croire.

L’important dans tout cela, c’est d’accepter ce que l’on est, ce en quoi on pense et d’assumer nos idées, de s’assumer soi-même.

Je suis fière de ce que je suis, fière de ce que je pense, fière de mon jardin secret, fière de ne pas être vulgaire de ma personne, mais fière de pouvoir faire ma vulgaire librement dans mes pensées, dans mes rêves, dans mes fantasmes… ça m’appartient à moi seule et personne ne pourra jamais me censurer dans ma tête, dans mon esprit…


David Adam

Écris par David Adam

Mon Doux Vide: l’endroit où les bonheurs et maux de l’âme se côtoient.